Football gaélique: mieux comprendre les règles du jeu ?

D’origine irlandaise, le football gaélique est un sport à cheval entre le football classique et le rugby. Il découle d’un sport ancien appelé caïd dont les règles ont été réactualisées en 1887. Pas très populaire, le football gaélique se pratique dans le respect de règles strictes, mais empreintes d’un certain amateurisme.

Les règles de mise en forme

Il est facile d’identifier un sport au regard de la mise en place. Certains indicateurs de forme permettent d’être fixé en cas de doute. Les équipes sont composées de 15 joueurs chacune, qui évoluent sur une surface de 130 à 145 mètres de long sur 80 à 90 de large. Les buts sont ouverts sur 13 mètres minimum avec des poteaux en forme de H dont la partie basse est recouverte d’un filet. Le match dure 60 minutes réparties en deux périodes de 30 minutes. Seules les compétitions seniors se déroulent en 70 minutes. Une prolongation de 20 minutes est accordée pour départager un match nul. Le ballon utilisé au football gaélique ressemble à celui semblable à celui du football, rond, mais un peu plus lourd. Il se joue au pied et à la main.

Les règles pratiques

Le match est dirigé par 8 arbitres: le principal, deux de touche plus un remplaçant et 4 assesseurs. Le but est marqué lorsque le ballon atterrit dans les filets (la partie basse du goal). Il est cependant possible de marquer 1 point quand le ballon passe au-dessus de la transversale. Le principe de jeu du football gaélique est simple. Il repose sur un enchaînement de 4 passes maximum espacé d’un dribble ou d’une passe (toe-tap) à la main ou au pied. Il est interdit de prendre le ballon au sol avec la main, il faut le soulever avec le pied d’abord, jongler ensuite avant de le prendre à la main (pick up). La passe à la main se fait en propulsant le ballon avec le plat du point tout en tenant la balle de l’autre main. Les contacts physiques ne sont pas autorisés à la limite, celui des épaules.